Plafonds fiscaux 2020 et autres changements

Outre les nouveaux plafonds fiscaux et les plafonds qui sont importants pour les pensions légales, les pensions complémentaires et les autres revenus de remplacement, il y a un certain nombre d'innovations dans la branche des accidents du travail.

En 2020, vous pourrez à nouveau verser une cotisation de 990 à 1.270 euros pour l'épargne-pension individuelle, ce qu'on appelle l'épargne-pension duale dans le 3ème pilier. Par exemple, vous payez 297 euros (= 30%) moins d'impôts si vous déposez 990 euros ou 317,5 euros (=25%) moins si vous épargnez 1 270 euros. Tous les montants entre 990 et 1.118 euros sont moins intéressants en raison de l'avantage fiscal moins important par rapport au montant d'épargne plus élevé. Pour l'épargne à long terme, il y a une indexation jusqu'à un maximum de 2 390 euros.

En plus de ces montants, les personnes ayant le statut de travailleur indépendant peuvent faire une épargne fiscalement intéressante via la PLCI ou la Pension Libre Complémentaire pour indépendants à concurrence de 8,17% de leurs revenus professionnels avec un maximum de 3.291,30 euros. Si la PLCI a un " caractère social ", le montant s'élève à 9,40% du revenu avec un maximum de 3.786,81 euros. Vous calculez la cotisation autorisée en multipliant le revenu imposable 2017 par le coefficient 1,052237.

En ce qui concerne le calcul des primes maximales des pensions complémentaires à verser, 2e pilier (règle des 80 %), les estimations de la pension légale ou des plafonds de pension sont indexées comme suit :

  • Indépendants : 25 % des revenus avec un maximum de 17 530,98 euros soit un revenu maximum de 70 123,92 euros
  • Salariés : 50 % du salaire avec un maximum de 29 720,27 euros soit un revenu maximum de 59 440,54 euros
  • L'estimation minimale de la pension légale est de 15 196,38 euros

Les nouveautés pour les accidents du travail sont l'extension de la loi aux "petits statuts" (voir notre newsletter de juin 2019) et la réduction de la taxe sur les assurances de 3,49% à 3,26%. Les indemnisations suite à un accident du travail pour les salariés seront calculées en 2020 sur la base d'un plafond salarial indexé de 44.817,89 euros.

Les prestations d'invalidité suite à un accident privé ou une maladie sont calculées sur la base d'un plafond salarial de 44 957,86 euros.

La contribution de l'employeur dans le cadre d'un engagement individuel de pension pour les salariés (IPL) est déductible jusqu'à 2.520 euros. À ne pas confondre avec le régime de retraite complémentaire libre pour les employés (RCPE) où la cotisation est à la charge de l'employé (voir notre Actualité de novembre 2018).

Le bonus salarial maximale ou ‘les avantages liés aux résultats non récurrents’ peuvent s'élever à 3 413 euros en 2020.