Plafonds fiscaux 2019

Cela a duré un peu avant que toutes les instances confirment les nouveaux chiffres. Ci-après, un aperçu des nouveaux plafonds fiscaux qui sont importants dans le cadre des pensions légales, des pensions complémentaires ou autres revenus de remplacement.

En 2019 vous avez le choix entre 980 ou 1.260 euro pour l’épargne pension individuelle, aussi appelée 3ème pilier de pension. Vous payez ainsi 294 euro (= 30%) de moins d’impôt en versant 980 euro ou 315 euro (=25%) de moins d’impôt pour une épargne de 1.290 euro. L’épargne long terme est indexée, portant son maximum à 2.350 euro.

Outre ces montants, les actifs sous statut d’indépendants peuvent épargner de façon fiscalement intéressante via la PLCI ou Pension Libre Complémentaire pour Indépendants à concurrence de 8,17% de leurs revenus professionnels avec un maximum de 3.256,87 euro. Si la PLCI présente un ‘caractère social’, ce montant est porté à 9,40% de leurs revenus professionnels avec un maximum de 3.747,19 euro.

En ce qui concerne le calcul du montant maximal à verser dans le cadre des pensions complémentaires du 2ème pilier (règle des 80%), les estimations des pensions légales ou les plafonds retraite sont indexés comme suit :

  • Indépendants: 25% des revenus avec un maximum de 17.347,58 euro
    ou, en d’autres termes, sur un revenu maximum de 69.390,32 euro
  • Salariés: 50% du salaire avec un maximum de 28.801,31 euro
    ou, en d’autres termes, sur un salaire maximum de 57.602,62 euro

Les indemnités relatives à un accident du travail dans le cas d’un salarié sont calculées en 2019 sur base d’un plafond salarial de 44.330,26 euro. Les rentes d’invalidité suite à un accident de la vie-privée ou une maladie sont basées sur un plafond salarial de 44.468,70 euro.

La cotisation patronale dans le cadre d’une promesse individuelle de pension pour un travailleur est déductible jusqu’à 2.490 euro. Le bonus salarial maximum ou ‘avantage non récurrent lié aux résultats’ peut aller en 2019 jusqu’au montant de 3.383 euro.